Site de l'académie de Versailles

Accueil > Vie des classes > CE1 P > Notre sortie à l’école de la campagne

Notre sortie à l’école de la campagne

dimanche 25 mars 2018 par CE1 P

De l’arbre... à l’objet

Vendredi 16 mars, nous sommes allés à l’école de la campagne et de la forêt qui se trouve dans la forêt de Marly-le-Roi.
Cette forêt a été longtemps une réserve de chasse. Louis XIV y a fait construire un pavillon de chasse. Il y allait pour fuir la cour. Plus tard, les présidents de la République y vinrent aussi.

Le matin, nous avons fait une longue promenade en forêt avec un garde forestier qui nous a appris beaucoup de choses sur les animaux – nous avons vu un renard, des faisans, des traces de sangliers, une couchette de chevreuil – mais surtout sur les arbres et les plantes qui poussent dans cette forêt. Il nous a aussi expliqué en détails son métier.

¤ Les arbres ¤
Nous avons vu des chênes, des châtaigniers, des marronniers et des bouleaux. On reconnait un arbre à ses feuilles, mais aussi son écorce. Le garde forestier nous a même « présenté » Eugène, le plus vieux chêne de la forêt. On connaît l’âge des arbres en comptant le nombre de cernes de leur tronc.
Certains d’entre nous ont vu l’hôtel des abeilles : elles ne fabriquent pas de miel mais servent à polliniser les fleurs pour avoir des fruits.

¤ Le métier de garde forestier ¤
Surveiller la forêt : il est le « gendarme de la forêt » et doit s’assurer que les promeneurs respectent les règles :
- ne pas abimer les arbres ou voler du bois,
- ne pas faire de mal aux animaux (chasse réglementée),
- ne rien ramasser : ni fleurs, ni châtaignes (nourriture pour les animaux), ni morceaux de bois (habitat des insectes),
- rester sur les sentiers qu’ils ont tracé afin de ne pas endommager les sols,
- ne pas polluer en jetant des déchets.
Protéger les animaux en danger : hérissons, écureuils, grands ducs…
Pour cela, le garde forestier peut être armé et mettre des contraventions.
Gérer la forêt :
- planter de nouveaux arbres
- sélectionner les arbres à couper : Tous les 15 ans, ils font un éclaircissement de chaque parcelle : ils coupent certains arbres pour que les plus beaux puissent continuer à grandir correctement. Ils regardent leur aspect : s’ils sont tordus ou malades, ils ne sont pas conservés.
Pour les arbres « à maturité », ils utilisent un compas pour mesurer la taille des troncs. S’ils sont suffisamment grands, ils marquent leurs troncs avec un marteau forestier.

¤ Les métiers et le circuit du bois ¤
Les bûcherons : ils repèrent les marques faites par les gardes forestiers sur les troncs qui leur indiquent lesquels ils doivent couper. Ils utilisent des tronçonneuses.
Les débardeurs : ils trient les morceaux de bois et les empilent le long des routes :
- les petites branches et les feuilles sont laissées sur place et serviront aux animaux ou à « nourrir » le sol,
- les grosses branches,
- les troncs.
Les transporteurs :
Ils amènent les grosses branches à la papeterie pour en faire du papier
Ils transportent les troncs dans une scierie pour fabriquer des planches qui seront transformées en meubles par exemple.

L’après-midi, après un pique-nique et une récréation fort appréciés, nous nous sommes rendus dans nos « salles de classe » pour nos ateliers.

Nous avons tout d’abord résumé tout ce que nous avions appris le matin et le garde forestier nous a réexpliqué plus en détails son métier en nous montrant une petite vidéo et nous appris tout ce que l’on pouvait faire avec du bois.

Nous avons ensuite appris à reconnaître les objets fabriqués en bois : avec nos yeux (la vue), nos doigts (le toucher), notre nez (l’odorat) et nos oreilles (l’ouïe). Nous avons fait des petits jeux de reconnaissance et de tris d’objets.

Objectif du jeu : Sortir de la caisse ce qui n’est pas en bois. A tour de rôle les enfants choisissent un objet en se servant des techniques enseignées par le garde forestier.

Puis, à l’aide de morceaux de bois de différentes tailles, nous avons chacun fabriqué l’objet de notre choix sur une « rondelle » de bois, à plat ou en volume.

Nous sommes repartis épuisés, mais très heureux de cette visite !

Texte élaboré sous la dictée des élèves de CE1P.

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Ecole élémentaire Félix Eboué Wilson (académie de Versailles)
Directeur de publication : Jean-Pierre PEROl, IEN